Accueil

Suivez-nous

Find CANTON Consulting on TwitterFind CANTON Consulting on Google+Find CANTON Consulting on LinkedInFind CANTON Consulting on YouTube

World Payment Report 2013

Réf. : Numéro 117 - 4 décembre 2013
Pour acheter et télécharger immédiatement cet exemplaire de la revue, cliquez :
 

Prix : 48,00 EUR





Editorial:

Dark Wallet :  le coté obscur des payeurs
 
Il ne s’écoule pas de semaine, bientôt de jours, sans que le Bitcoin  ne fasse couler de l’encre. 
 
Une fois, c’est l’anecdote du multimillionnaire ruiné par la perte d’un disque dur (perte réelle ou simulée, nul ne le saura jamais), un autre jour, l’ampleur des mouvements spéculatifs sur cette « devise »  fait rêver à de nouveaux pactoles. De plus en plus souvent, sont publiés des éditoriaux ou des points de vue d’experts, aussi passionnés en faveur qu’à l’encontre de cet objet inclassable.
 
La  semaine passée, une initiative passée inaperçue de ce côté de l’Atlantique révèle un peu plus sur son « côté obscur » : un site très fameux de crowfunding a publié une collecte en faveur du développement d’un applicatif « wallet » dont l’objet est de rendre absolument intraçables et impossibles à repérer les connexions à un portefeuille dans lequel les possesseurs de ces Bitcoins pourront dissimuler leurs avoirs, sans que les autorités de leur pays ne puissent le détecter. Le nom et le logo de ce nouveau paradis fiscal électronique, qui jouent sur Dark Vador, ne sont pas les seuls motifs d’inquiétude : le discours qui entoure l’initiative est typique d’une certaine culture américaine affichant clairement la volonté de s’affranchir (enfin) de cette oppression absolue que l’impôt  et l’Etat représentent.
 
Les 50 000 $ de collecte réclamés ont été réunis en quelques jours…

Le dossier:

Publiée annuellement, cette étude de référence avait fait l’objet d’une analyse dans notre numéro 76, à l’occasion de sa septième édition. 
La neuvième, à son tour, nous a semblé mérité l’exercice car elle apporte des perspectives originales et confirme les signes de l’imminence de ruptures dans les modèles traditionnels.
Trois angles structurent cette édition : une lecture quantifiée des transformations qui changent l’économie des services de paiement, le repérage des initiatives réglementaires et industrielles clés et une remise en perspective de la chaîne de valeur des services de paiement 

Au sommaire du dossier:

  • Evolutions des services de paiement hors cash
  • Les KRII’s : inventaire des nouvelles initiatives réglementaires et industrielles clés pour demain
  • La chaîne de valeur de l’acquisition sous pression

Canton y réfléchit:

Si, chaque année, le WPR est un « must », la valeur des millésimes est à l’image de la dynamique du marché : les bonnes années sont celles dont les perspectives tracées promettent de servir de repère pour quelques années. Un défi difficile à relever, dans un univers où les changements sont nombreux et se combinent rapidement pour ouvrir ou refermer les champs d’opportunité. Par-delà les incertitudes statistiques dues aux incertitudes des sources elles-mêmes, l’accélération du développement des services de paiement « hors cash » confirme l’angle d’analyse adopté par le WPR, à l’affût des « KRII » : ceux-ci ont ouvert des dynamiques de convergence entre industrie et régulateurs, et les innovations qui en résultent sont les catalyseurs de nouvelles offres, attendues par le marché.
Les quatre besoins identifiés s’imposeront aux acteurs en place : ils offrent des opportunités majeures. Mais à plus long terme, peut-on imaginer que les chaînes de valeur continuent à se fragmenter ainsi ? À quand la recomposition ? Et comment ?

Décodages:

  • Pionniers : Coin et Omne, une nouvelle vision du e-Wallet

Repères:

  • Migration SEPA : la communication s’intensifie
  • Paiements en ligne : Afone secoue le marché avec One Click Pay
  • Google lance sa carte prépayée aux Etats-Unis
  • Le Limousin lance la carte « jeunes » Be Lim 

Entreprises citées dans ce numéro :

Afone,  Be Lim , CapGemini, Coin, Ex Libris, Google, Ingenico, JCB, Omne, Orange, Orange Cash, RBS, Square, Visa