Accueil

Suivez-nous

Find CANTON Consulting on TwitterFind CANTON Consulting on Google+Find CANTON Consulting on LinkedInFind CANTON Consulting on YouTube

Usurpation d’identité, le risque permanent

Réf. : Numéro 152 - 14 octobre 2015
Pour acheter et télécharger immédiatement cet exemplaire de la revue, cliquez :
 

Prix : 48,00 EUR





Editorial:

PRENDRE LA MESURE  D’UN PHÉNOMÈNE QUI CHANGE L’ÉCONOMIE DES PAIEMENTS
 
L’exigence de la « connaissance du client » (KYC) est  perçue comme une des composantes de  l’exercice de la vigilance anti-blanchiment, c'est-à-dire une « contrainte réglementaire » qui appelle un traitement juridico formel.
 
Aborder ainsi la question, c’est confondre la proie et l’ombre. 
 
La connaissance du client, avant d’être une hypothétique ressource par le miracle du « big data », c’est d’abord le moyen de prévenir des risques de fraude ou blanchiment dont la gravité et la probabilité d’occurrence ne cessent de s’accroître.
 
Avec le dossier de NDP 152, voici les éléments d’appréciation qui vous permettront de mesurer les enjeux et de vérifier votre niveau de préparation.

Le dossier:

C’est d’abord une éternelle question philosophique, sans réponse certaine sinon que nous ne sommes ni notre prénom, ni notre nom, et que la notion d’identité (s’appeler X ou Y, fils ou fille de, être né quelque part un certain jour d’un certain calendrier, à une certaine heure et posséder certaines caractéristiques physiques) sert finalement et surtout à identifier des individus (que l’on ne peut diviser) au sens d’êtres de chair et d’os. 
Un assez bas niveau, donc, d’identification. Toutefois, pour des raisons de vie en communauté, d’appartenance à une nation, d’attribution de droits et de devoirs, il s’est avéré pratique de doter chaque individu d’un identifiant unique et théoriquement inviolable.

Au sommaire du dossier:

  • Qui suis-je ? Qui le sait ?
  • Les chiffres de la fraude documentaire
  • KYC : Know Your Customer, facile à dire ...
  • Authentification des documents identitaires
  • Florilège de solutions techniques

Canton y réfléchit:

La fraude à l’identité a pris possession du paysage, des paiements, des administrations et du commerce. Demain, grâce au « fast payment », vecteur de fast fraud, la question de la détection à la volée de l’identité sera plus encore nécessaire. Avec l’interconnexion à l’échelle du grand marché européen, voire du web, mondial par nature, le défi sera encore plus compliqué à relever.
Alors ? L’identité, sujet laissé de coté, redeviendra un des éléments les plus essentiels de la profitabilité, de la réussite et de la sécurité du marché des services de paiement.
Les gagnants de demain s’y préparent aujourd’hui...

Décodages:

  • Actualité autour d’ISO 20022
  • US : Bitcoin est une … marchandise !
  • Android Pay versus les smartphones rootés

Repères:

  • Un compte Nickel pour les 12/18 ans
  • Strasbourg lance sa monnaie locale !
  • Samsung se lance dans la technologie HCE

Entreprises citées dans ce numéro :

Ariadnext, AFD, Creditsafe, Icar, LexisNexis, Nickel, Samsung, KBC, SnapDeal, Ingenico, Worldpay





<< Numéro précédent : Les secrets de la Blockchain
>> Numéro suivant :