Accueil

Suivez-nous

Find CANTON Consulting on TwitterFind CANTON Consulting on Google+Find CANTON Consulting on LinkedInFind CANTON Consulting on YouTube

Téléphone, paiement, factures

Réf. : Numéro 64 - 23 mars 2011
Pour acheter et télécharger immédiatement cet exemplaire de la revue, cliquez :
 

Prix : 48,00 EUR





Editorial:

PayPal et les effets de la croissance

Nous avons présenté dans notre dernier numéro le projet de carte de paiement lancée par PayPal et VISA.

Après l’émission, PayPal semble investir le sujet de l’acquisition. Commençant par des expérimentations dans la chaîne Starbucks, PayPal lance une offre de paiement NFC par téléphone mobile équipé de puces NFC autocollantes.

Le bruit court que ce projet serait, pour la France objet de discussions avec des groupes de la grande distribution.

Il y a à ce besoin d’expansion un besoin simple et naturel : le succès. Passé de 7%  à 18% des parts de marché du paiement en ligne, PayPal a en effet réalisé 60 milliards d’Euros de chiffre d’affaire en 2010. De quoi se sentir à l’étroit dans le paiement en ligne !

Le dossier:

Quand un grand facturier dispose de bases de facturation et d’usines de prélèvement, il dispose d’un actif précieux qu’il paraît bien naturel de vouloir valoriser. D’autant que pour le consommateur, habitué sinon en confiance avec ce mode de prélèvement, une cinématique d’achat renvoyant le paiement à sa facture mensuelle est une solution facile d’usage. Le schéma de renvoi du paiement à la facture téléphonique mensuelle est donc un « classique » notamment en micro-paiement. Il n’en est pas moins l’objet aujourd’hui de multiples interrogations et adaptations pour réinventerle modèle.

Du minitel aux nouvelles tablettes, en passant par l’audiotex, les mécanismes se répètent, dans un environnement qui a cependant beaucoup évolué. L'autorité de régulation des communications électroniques et des postes(ARCEP) a publié, en novembre 2011, une synthèse des avis des acteurs recueillis à l’occasion d’une consultation sur une extension de tranches de numéros pour des services vocaux à valeur ajoutée. Elle présente des conclusions riches d’enseignement.

Au sommaire du dossier:

  • Interview de Didier Derdérian, président de Neocom Multimédia
  • 30 ans de kiosque
  • La voix de l’audiotex
  • Une forte demande de valeur ajoutée
  • Quel avenir pour le paiement sur facture téléphonique ?
  • Paiement ou tarif ?

Canton y réfléchit:

Même si « le cadavre bouge encore », notamment parce qu’il rapporte toujours, le minitel est bel et bien mort. Son succès fait cependant rêver et perdurer l’idée de la facture universelle. Pourtant, dans l’intervalle, bien des aspects essentiels ont irrémédiablement changé.

Juridiquement, la facture ne peut plus être aussi universelle. Les habitudes des consommateurs ont évolué. Leurs droits aussi. La place des services « audiotex » demeure prometteuse, notamment pour une classe de paiement standards. Leur valeur préfixée constitue un vrai atout si elle n’est pas dévoyée. A besoin de commerce donné, solution de paiement adaptée : c’est ainsi que l’avenir des paiements par facture téléphonique se fera.

Décodages:

  • Google saura-t-il montrer patte blanche ?

Repères:

  • Apple pourrait patienter pour le sans-contact
  • La fin des titres restaurant papier ?
  • Un bond dans l'e-facturation des acteurs publics
  • A savoir ...
    • Logica et Flettcor s’associent pour produire les cartes Shell
    • SlimAay lance le premier TPE virtuel de prélèvement
    • Natixis lance mySignature
    • Facebook développe sa filiale paiements

Entreprises citées dans ce numéro :

Apple, ARCEP, BM Cartes et Services, Copel, E-market Research, Facebook, France télécom, Logica, FlettCor, Natixis, Nécocom Multimédia, PEPPOL, RIM, Samsung, Shell, Slimpay, Tata Sky





>> Numéro suivant : Le porte-monnaie électronique