Accueil

Suivez-nous

Find CANTON Consulting on TwitterFind CANTON Consulting on Google+Find CANTON Consulting on LinkedInFind CANTON Consulting on YouTube

SEPA, l'ère des géants?

Réf. : Numéro 3 - 25 février 2008
Pour acheter et télécharger immédiatement cet exemplaire de la revue, cliquez :
 

Prix : 48,00 EUR





Editorial:

Monsieur SEPA et Madame NONPLUS ...

but Mister Knows

Pendant que les responsables de nos entreprises françaises songent à nommer un Monsieur SEPA, un mois après le démarrage des virements SCT, nos voisins d’outre Quiévrain, d’outre Rhin et autre Manche ne se posent pas la question : ils agissent. Ne sommes nous pas, sous l’influence d’opérateurs qui aimeraient que tout reste en l’état, en train d’imaginer le retour du bon Maginot, mais cette fois ci comme défenseur de la ligne de paiement. Bien sûr, du seul aspect technique, le successeur de Monsieur Euro est nécessaire mais, au delà, se jouent votre stratégie sur les paiements, les opportunités de générer de nouvelles économies et la possibilité d’introduire de l’intelligence dans vos paiements. Il est urgent d’intégrer ces dimensions financières, marketing et commerciales pour justifier et optimiser durablement les investissements techniques nécessaires.

Alors, ne dormez pas tranquilles, soyez vigilants : transformez votre Monsieur SEPA en un comité stratégique.

Madame, Monsieur, le SEPA est en marche, emboîtez-lui le pas pour mieux en tirer profit.

 

Le dossier:

La Commission Européenne présente,  non sans quelque pompe, le SEPA comme la nouvelle étape de la construction du Marché Unique européen, d’une portée équivalente à la création de ce Marché Unique et à la mise en œuvre de l’Euro puisqu’il vise à créer les conditions d’un marché unique à 31 pays, partageant des moyens de paiement en euros. L’enjeu est évidemment majeur.
Comment concilier de telles ambitions avec les objectifs de réduction de coût affichés ? Avec quels alliés construire les nouvelles architectures industrielles que ces annonces appellent et imposent ?
Les analyses convergent à prédire une logique de concentration.
L’examen des offres industrielles éclaire les choix possibles, à court terme pour les acteurs, notamment bancaires. Est-il effectivement possible qu’un "third scheme" émerge en Europe ? À quelles conditions ?
L’étude du sujet illustre et démontre à quel point, aujourd’hui, l’Europe est devenue puissante dans les affaires bancaires et combien le futur des services de paiement dépend des options qu’elle retiendra.

Au sommaire du dossier:

  • Concentrez !!
  • Ce que l'industrie offre et ce qui s'en déduit
  • Vous avez dit "Seurdskim" ? Conjectures sur un ovni
  • Le rôle nouveau de l'Europe dans les affaires bancaires

Canton y réfléchit:

Les modalités de la recomposition du marché des paiements sont encore bien difficiles à prévoir.
La concentration sera inéluctable, mais qui en conduira le mouvement ? Quels leaders en émergeront ? Pour quelles alliances et quel schéma de fonctionnement ? Nos prochains dossiers et les interviews en préparation vous en porteront, en primeur, une idée au fil de l’actualité et des manœuvres qui s’engagent.
De toute façon, une évidence s’est déjà imposée dans ce paysage : c’est le rôle que la Commission a su acquérir en bien peu d’années dans un domaine où les Banques centrales régnaient presque seules.
Le sort du Livret A en France en a donné un aperçu à bien des acteurs qui n’en avaient pas pris la mesure. Auparavant les turbulences Anton-Veneta et la fin du mandat à vie du Gouverneur de la Banque d’Italie, en avaient donné un avant-goût plus clair encore.
C’est la conséquence normale de la création de l’Euro. Si, comme c’est le cas sur SEPA, BCE et Commission européenne agissent de manière coordonnée, aucune industrie, aucune administration nationale n’ont de capacité crédible de résistance.
Et ce ne sont pas des banques affaiblies par les vagues successives de la crise des subprimes qui sont désormais en mesure de renverser cette tendance. La responsabilité qui en découle pour les responsables communautaires en est particulièrement lourde. Il faut que tous les acteurs sachent profiter des cadres de dialogue construits par la Commission pour éclairer ses choix.

Décodages:

  • Barcelone : le boom du paiement sur téléphone mobile
  • En attendant Google...
  • L'arc en ciel des nouvelles cartes

Repères:

  • Le décollage des porte-monnaie électroniques au Japon.
  • Le record des SCT en Italie ?
  • Paypal et E-bay affrontent une grève des paiements
  • A savoir...

Entreprises citées dans ce numéro :





<< Numéro précédent : Le "sans contact" pour demain ?