Accueil

Suivez-nous

Find CANTON Consulting on TwitterFind CANTON Consulting on Google+Find CANTON Consulting on LinkedInFind CANTON Consulting on YouTube

Les travaux de l'AFTE pour réussir la préparation au SEPA

Réf. : Numéro 48 - 18 Mai 2010
Pour acheter et télécharger immédiatement cet exemplaire de la revue, cliquez :
 

Prix : 48,00 EUR





Editorial:

Peu après qu’en Allemagne, un bug des cartes de paiement ait entrainé un bouleversement de l’économie durant les quelques premiers jours de 2010, nous reprenions dans notre édito n°41 la parabole de Saint-Simon : Admettons que la France conserve tous les hommes de génie qu'elle possède (…) mais qu'elle ait le malheur de perdre, le même jour, Monsieur, frère du roi (la cour et toute la noblesse… ) il n'en résulterait aucun mal politique.

Nous avions souligné sur le ton de la boutade qu’il est plus grave de ne plus disposer de système de paiement que de voir les plus grandes banques faire faillite. Il semble que la boutade devienne aujourd’hui réalité en Suisse, où une commission d’experts a été chargée d’étudier la possibilité d’externaliser les fonctions clefs des deux banques d’importance systémique du pays, UBS et  Crédit Suisse. Le rapport qui doit être rendu à l’automne 2010 devrait ainsi proposer des mesures visant à assurer la continuité des trafics de paiement et des activités de crédit ou de dépôt, même dans l’hypothèse (improbable !) où les deux géants viendraient à faire défaut simultanément.

Le dossier:

L’Association Française des Trésoriers d’Entreprise a fortement mobilisé ses membres pour anticiper les effets du SEPA et faire des réformes européennes engagées de vraies opportunités pour les entreprises françaises. Par les réflexions conduites et travaux réalisés, l’AFTE s’est acquis une maîtrise unique des effets, opportunités et risques, à venir. Elle a acquis une autorité qui lui a permis d’influencer les prises de décision sur des points clefs. Elle adresse à ses membres des recommandations opérationnelles essentielles. C’est l’histoire du succès de ce travail d’anticipation que nous allons vous présenter. Olivier BORNECQUE, Président de l’AFTE et Trésorier d’AVIVA, et Gilbert LABBE, président de la commission SEPA de l’AFTE et Trésorier d’EDF, répondent à nos questions, par deux regards croisés. Ce premier dossier se complètera d’un second, dans notre prochain numéro, qui analysera les effets concrets du SEPA dans les entreprises.

Au sommaire du dossier:

  • Interview du président O. Bornecque
  • Interview de G.Labbé, président de la commission SEPA
  • L’AFTE en quelques mots
  • Les travaux de l’AFTE

Canton y réfléchit:

Le SEPA est un projet majeur, porteur de croissance et de compétitivité pour les entreprises européennes. Mais pour pouvoir en tirer parti, celles-ci doivent d’abord prendre conscience des enjeux et savoir se mobiliser. Les trésoriers, qui sont placés au cœur de ces évolutions, ont pris conscience plus tôt que les autres de  l’importance des enjeux. Ils ont réussi à se saisir du sujet, avec succès et profit. Leur travail d’analyse les conduit à préconiser non seulement une prise en compte rapide, pour anticiper les bénéfices potentiels et prendre le temps de maîtriser toutes les implications d’une transformation en profondeur, mais aussi une démarche transversale, de collaboration avec les autres directions fonctionnelles, seule capable de conjuguer efficacement tous les métiers concernés.
Il reste maintenant à faire partager ces constats et ces préconisations. Vu du côté de la « tuyauterie », le SEPA paraît n’être qu’une mauvaise nouvelle. Pourtant, au-delà des économies qu’une adoption précoce permet d’engranger sans tarder, la clé des vrais bénéfices réside dans les perspectives commerciales associées à un projet aussi structurant.
Fidèle à sa nature d’association professionnelle, l’AFTE tire ses analyses de la pratique concrète des entreprises. Nous reviendrons dans notre prochain dossier sur les résultats obtenus par ceux des membres de cette association qui ont désormais bâti leur plan d’action.

Décodages:

  • L’autorité de contrôle prudentiel s’est mise en place (2)
  • Pionnier : Credocard

Repères:

  • Nouvelle solution de paiement NFC pour iPhone
  • L’issue de la 1ère lecture de l’assemblée sur le crédit conso
  • L’essentiel à savoir sur les services mobiles sans contact selon l’ARCEP 
  • A savoir...

Entreprises citées dans ce numéro :

UBS,  Crédit Suisse, AFTE, EDF, Paypal, Moneybookers, Neteller, MasterCard, Visa, CredoCard, AMF, ACP, AVIVA, DeviceFidelity, In2Pay, Apple, PMU, Banque de Montréal , ARCEP, SFR, Orange, Bouygues Telecom





<< Numéro précédent : Mobilité : ça bouge dans les paiements