Accueil

Suivez-nous

Find CANTON Consulting on TwitterFind CANTON Consulting on Google+Find CANTON Consulting on LinkedInFind CANTON Consulting on YouTube

Le W3C va-t-il constituer un nouveau schéma de paiement ?

Réf. : Numéro 125 - 7 mai 2014
Pour acheter et télécharger immédiatement cet exemplaire de la revue, cliquez :
 

Prix : 48,00 EUR





Editorial:

La Russie : une envie d’expansion… aussi dans les paiements
 
Nous avions relayé l’annonce faite par Vladimir Poutine, en réaction à l’implication de Visa et MasterCard dans les sanctions de Bruxelles et Washington, de mise en place d’un nouveau système de paiement national. Voilà que, fin avril, le Parlement russe a adopté la mise en place d’un système national de paiement par carte (SNPK). Bien sûr, le succès du géant chinois UnionPay est cité en exemple à Moscou. 
 
UnionPay lancé en mars 2002, est désormais actif dans 141 pays et régions grâce aux des accords de réciprocité progressivement signés avec les autres systèmes internationaux. 
 
Mais la Chine avait deux atouts qui manquent à la Russie : une population de 1.3 milliard d'habitants, caractérisée en outre par un fort penchant pour le tourisme. Le cas de la Russie est bien diffèrent. Le pays ne compte “que” 143 millions d'habitants, soit 5 millions de moins qu’au début des années 90, période marquée par son dynamisme démographique. La situation se révèle davantage problématique lorsqu’on ajoute à l’équation le faible pouvoir d’achat de la population russe et son attachement au cash. En attendant la création d’un système de paiement russe, la plupart des experts s'accordent à dire que, les perdants à long terme seront Visa et MasterCard. 

Le dossier:

Organisme réputé et respecté, quoique mal connu du grand public, le W3C joue depuis sa création par Tim Berners-Lee, un rôle discret mais fondamental et structurant dans l’évolution du Web. 
Quand il décide de s’intéresser aux mécanismes de paiement sur Internet, c’est donc un évènement majeur. CANTON-Consulting a participé à l’atelier organisé les 24 et 25 mars. 
NDP revient sur cette rencontre, pour tracer les perspectives qui s’ouvrent.

Au sommaire du dossier:

  • INTERVIEW de Stéphane BOYERA
  • Le W3C workshop des 24 et 25 mars 2014
  • Identité, Sécurité et Confidentialité

Canton y réfléchit:

La tâche s’annonce immense mais, au fond et avec le recul, pas plus que bien des tâches déjà accomplies par le W3C et ses méthodes de travail. Rien d’impossible, donc. La principale nouveauté, pour le monde des paiements, réside sans doute, plutôt, dans la découverte de ce type d’approches. 
Symétriquement, pour le W3C et le monde d’internet, une caractéristique inédite du monde des services de paiement est d’être un univers réglementé. Tout exercice y est subordonné à des règles de conformité, un agrément préalable et un contrôle permanent. En se proposant de définir un ensemble de « règles communes et procédures normalisées »  organisant les relations entre des participants pour l’exécution de paiements à titre habituel, ce que les travaux du W3C visent à mettre en place se rapproche de la définition d’un système de paiement, un système qui en principe doit... « avoir été institué par une autorité publique ».

Décodages:

  • La fin du support technique de Windows  XP va coûter cher pour les paiements : revue des horreurs annoncées
  • Facebook crée un établissement de monnaie électronique en Irlande

Repères:

  • Payintouch, nouveau TPE mobile
  • BNP lance KIX, une solution sans contact
  • Droit au compte : l’ACPR condamne la société générale à 2 millions d’euros

Entreprises citées dans ce numéro :

Microsoft, Symantec, T Mobile Austria, Facebook, Orange, Ingenico, CardConnect, Banque centrale du Rwanda, Fast Payment, Société Générale, BNPP, KIX, Payintouch, Adyen, W3C