Accueil

Suivez-nous

Find CANTON Consulting on TwitterFind CANTON Consulting on Google+Find CANTON Consulting on LinkedInFind CANTON Consulting on YouTube

Le paiement sera le nouvel arbitre des paris en ligne

Réf. : Numéro 11 - 16 juin 2008
Pour acheter et télécharger immédiatement cet exemplaire de la revue, cliquez :
 

Prix : 48,00 EUR





Editorial:

MasterCard Europe a annoncé qu’à partir du 21 juin, il va suspendre ses commissions d’interchange sur les paiements transfrontaliers en Europe, conformément à la décision de la Commission européenne du 19 décembre 2007. Juste à temps pour éviter l’amende considérable dont il était menacé. De son coté, pour l’instant, Visa Europe continuera à facturer des frais sur des transactions frontalières utilisant ses cartes. « L'annonce n'a aucun impact sur Visa Europe » nous a précisé un porte-parole de Visa Europe.

Le débat se poursuit avec les services de la CE pour trouver un système de commissions acceptables et MC maintient son recours devant la CJCE …

Mais l’évidence est là: la Commission a imposé son point de vue, en dépit des sceptiques. Pour l’heure, elle ne s’était pas trompé en annonçant fin 2007 « une bonne nouvelle pour les consommateurs ».

Le dossier:

Le marché nouveau des jeux d’argent aiguise les appétits. En Angleterre le Big Bang a déjà lieu, la France tente de le maîtriser mais la ruée vers l’or se prépare. Selon l’association européenne regroupant les principaux opérateurs privés de jeux et paris en ligne, l'EGBA, le marché européen des jeux en ligne devrait atteindre 9,5 milliards d'euros en 2012 pour 4,4 milliards d’euros en 2006, dont 1 milliards d’euros pour la France.
Mais voilà, jouer de l’argent, c’est payer et (peut-être) être payé. Sur ce registre, les sujets ne manquent pas : conformité, lutte anti-blanchiment, prévention des fraudes en tout genre, contrôle du jeu responsable, protection des mineurs, protection de la vie privée, … Et sur chacun de ces sujets, l’approche à partir de l’architecture des paiements s’annonce la plus efficace et la plus aisée. Canton-Consulting travaille depuis sa création à la maîtrise de ces sujets. Pour le dossier de ce numéro 11, Echos de Canton dresse la carte des acteurs et des positions. Les clivages qui se dessinent sont à la mesure des intérêts en jeu !   

Au sommaire du dossier:

  • La " banque " des jeux d'argent en ligne
  • Avoir des joueurs… et les garder : écueils et pièges à éviter
  • Les offres de poker en ligne affichent des chiffres bluffant

Canton y réfléchit:

Dans les jeux d’argent, les pionniers prennent rang, le législateur européen se fait pressant, le gouvernement essaie d’organiser sa ligne Maginot et les joueurs s’entrainent ailleurs !  Ce monde des jeux auparavant confiné dans des lieux physiques va devenir virtuel, invisible et omniprésent. Dans cette nouvelle configuration, seul le système de paiement fera foi. Le physionomiste ne sera plus là, les caméras vidéo et les croupiers non plus, ni les remises  de cash et les arrangements de la « banque ». Pour gérer les interdits, seul le paiement permettra de tracer les arrangements entre joueurs. 
Pour toutes les parties prenantes, une évidence va s‘imposer : ce sont les systèmes de paiement qui arbitreront les projets des futurs sites de paris.

Décodages:

  • So music, so strange
  • Paypal réduit le coût des transactions "personnelles"

Repères:

  • Pionniers: Dreamnex et Rentabiliweb font la paix
  • Une seule carte pour l’Île de France et le Thalys
  • Le RFID est encore cher à sécuriser
  • Notre feuilleton: que font les banques ? La Société Générale ouvre ses services SEPA en ligne
  • A savoir...

Entreprises citées dans ce numéro :





<< Numéro précédent : Que font les banques ?
>> Numéro suivant : La sécurité des moyens de paiements