Accueil

Suivez-nous

Find CANTON Consulting on TwitterFind CANTON Consulting on Google+Find CANTON Consulting on LinkedInFind CANTON Consulting on YouTube

Le Cashback revient fort

Réf. : Numéro 45 - 23 mars 2010
Pour acheter et télécharger immédiatement cet exemplaire de la revue, cliquez :
 

Prix : 48,00 EUR





Editorial:

Les parlementaires européens pressent la Commission sur le SEPA.

Le Parlement Européen a rappelé dans une récente résolution l’ « importance particulière » que revêt pour lui la réussite du SEPA, qu’il considère comme étant un élément clef du renforcement de l’Union économique et monétaire et de la stratégie Europe 2020.

Il y fait part de son souhait de voir la Commission reprendre les rênes du processus de migration. Il reproche un rôle selon lui trop important donné à l’EPC, perçu comme inféodé aux banques, au détriment des utilisateurs finaux. En particulier, il regrette l’absence de « date butoir juridiquement contraignante » malgré l’engagement pris par M. Barnier de « fixer un ou plusieurs délais pour la migration vers les produits SEPA » dans ses réponses au questionnaire qui lui a été adressé avant son entrée en fonction.

Ainsi, pour le Parlement Européen, le SEPA reste d’abord et avant tout un projet à conduire dans l’intérêt des consommateurs européens et sa détermination à pousser la Commission ne faiblit pas !

Le dossier:

Le cashback est une technique de fidélisation connue outre atlantique depuis les années soixante-dix. Elle a été popularisée et instrumentalisée par le réseau de cartes de crédit Discover card, créé en 1985 par Sears, groupe de distribution américain centenaire, avec Dean Witter Reynolds en partenaire de services financiers, par la suite fusionné avec Morgan Stanley. En France, ce fut Egg, la banque en ligne britannique qui, pour gagner rapidement des clients, proposait à chaque détenteur de sa carte Visa de lui reverser 1% du montant des achats réglés avec la carte.
Ça c’était le modèle physique. Les entrepreneurs d’internet s’en sont inspirés pour l’adapter au fonctionnement du commerce électronique afin de proposer un modèle propre à ce canal de distribution et indépendant de l’émetteur de la carte de paiement.
Notre pronostic est que le cashback revient en force. Il offre un message simple de conquête marketing. Il apparaît plus concret que les modèles affinitaires. Surtout il se prête à la mise en place de nouvelles solutions de paiement, de nouveaux modèles économiques.
Ce dossier exceptionnel réunit les interviews exclusives de 3 pionniers de ce domaine. Ils tracent la perspective de  cette technique marketing dont le retour est prometteur !

Au sommaire du dossier:

  • Qu’est-ce que le cashbask ?
  • Divers modèles économiques et une technologie complexe
  • Trois interviews   exclusives:
    • Mixcommerce
    • Le cashback chez Rentabiliweb
    • Cashstore

Canton y réfléchit:

Qu'il soit chasseur de prix ou acheteur avisé, le cyber-consommateur qui a recours au cashback ne peut pas être insensible à la maximisation du taux de rétrocession.
Nous avons constaté qu'il était difficile de faire parler les cashbackers de leurs modèles technique ou financier qui sont au cœur  du système. Aujourd'hui leurs efforts sont, visiblement, concentrés sur le recrutement de marchands afin d'offrir à leurs adhérents le réseau d'affiliation le plus large. Mais lorsque le cashback se sera imposé - comme ses promoteurs l'espèrent - comme un canal incontournable de génération de flux, le référencement de nouveaux marchands deviendra généralisé, plus simple et moins coûteux. C'est alors que la fiabilité du modèle technique et l'optimisation des coûts des transactions financières deviendront des éléments déterminants de différentiation entre services concurrents. La maîtrise du paiement est au cœur  du cashback.

Décodages:

  • Le décret n° 2010-257 du 12 mars 2010 pris pour l'application de l'ordonnance n° 2009-866 

Repères:

  • Use It Flow passe au SEPA
  • Pionniers : Nàsuba
  • A savoir...

Entreprises citées dans ce numéro :

Sears, Discover card, Dean Witter Reynolds, Egg, MasterCard, VISA, Morgan Stanley, Discover Financial Services, Zebank, eBuyClub, Mailorama, Cashstore, iGraal,Fabuleos,Cashmax, CeriseClub, Planete Reductions, Kelkoo, Bing Shopping, Reduction cash, Arnaukt, Dexia, Paypal, Maximiles, Daily Mirror, The Sun, iGraal., Kelkoo, Yahoo!, Microsoft, Rentabiliweb, Lagardère, MixCommerce, MAilorama, Google, Prologue,Nàsuba,  Autorité de Contrôle prudentiel, Banque de France, UNIVERSWIFTNET, Infor, Atos Worldline





>> Numéro suivant : Où va Rentabiliweb ?