Accueil

Suivez-nous

Find CANTON Consulting on TwitterFind CANTON Consulting on Google+Find CANTON Consulting on LinkedInFind CANTON Consulting on YouTube

La WHISHLIST pour une année 2010 réussie dans les paiements

Réf. : Numéro 42 - 2 février 2010
Pour acheter et télécharger immédiatement cet exemplaire de la revue, cliquez :
 

Prix : 48,00 EUR





Editorial:

Une nouvelle Autorité

L’ordonnance n° 2010-76 du 21 janvier 2010 « portant fusion des autorités d'agrément et de contrôle de la banque et de l'assurance » crée un nouveau superviseur commun aux banques, assurances… et établissements de paiement.

L’ACP (Autorité de contrôle prudentiel), qui se substituera à la Commission bancaire et au CECEI, sera en place après publication du décret d’application annoncé par le Gouvernement pour fin février. Avant de revenir en détail, dans un prochain dossier, sur ce que ce changement implique concrètement dans notre domaine, saluons un changement de grande portée. L’Autorité de contrôle prudentielva assurer vis à vis des banques et établissements de paiement en plus du contrôle de stabilité/solidité, un rôle de protection des consommateurs. Une révolution qui vient à point pour assurer un bon contrôle des prestataires de services de paiement.

Le dossier:

L’année qui vient annonce de grandes mutations dans le domaine des paiements. A l’occasion du commencement de sa troisième année de parution, Echos de Canton s’accorde le privilège de former des vœux. Une « wishlist », en forme de prévision, pour anticiper les évènements qui devraient marquer l’année 2010.
Evolution du cadre réglementaire, innovations techniques et nouveaux services ont une finalité: ouvrir de nouveaux marchés et donner envie aux consommateurs d’adopter de nouvelles habitudes.
Voici les jalons idéaux de cette année charnière.

Au sommaire du dossier:

  • Un cadre réglementaire dynamique et des superviseurs efficaces
  • Des régulateurs facteurs de dynamisme
  • Un vent d'innovation technologique
  • Quand le prestige de la banque s'écaille
  • Des consommateurs exigeants

Canton y réfléchit:

Le SEPA a été conçu comme une démarche double, réglementaire et s’appuyant sur les initiatives des acteurs économiques. Le volet qui paraît manquer pour accélerer une mise en place qui ne sera vraiment consacrée que par le changement des usages et habitudes de consommation, c’est précisément la communication vers les consommateurs. Sans leur adhésion aux réformes en cours et sans demande réelle de leur part  en faveur de nouveautés toutes les potentialités actuelles resteront à l’état de projet. Il en est de même vis à vis des entreprises. Il est au fond très étonnant de constater que sur un projet d’une telle importance pour l’Union européenne et pour les institutions qui la dirigent, les entreprises en soient encore à essayer de comprendre « à quoi ça va bien pouvoir servir, en pratique ? ».
Toute contrainte fournit une clef d’optimisation : ce déficit de communication doit devenir un atout au service des initiatives lancées par de nouveaux entrants. Les besoins à couvrir sont multiples, presque innombrables, mais les services à apporter pour satisfaire le consommateur sont aisés à cibler. La wishlist en donne les jalons essentiels : une bonne roadmap pour 2010 !

Décodages:

  • L'avenir de la banque en ligne
  • Crédit et banques : faut-il s'attendre à de nouvelles règles ? quelle incidence sur les métiers ?

Repères:

  • Bientôt une nouvelle banque pour les entreprises
  • L'essor des cartes de débit/crédit
  • VAD : vers plus de protection du consommateur
  • A savoir...

Entreprises citées dans ce numéro :

ACP, CECEI, CREDOC, Monabanq, Boursorama, Caisses d’Épargne, Banques Populaires, Danske Bank, UBS, Crédit Suisse, Société Générale, BNPP, Eurocommerce, Leroy-Merlin, Square, Mobile Money Africa,Apple, WIndows, Crédit Agricole, Banque Populaire, Aqoba, Office of Fair Trading, Virgin Money, Hi-Media, Twitter, Natixis, Dresdner Kleinwort, Corporate Funding Association