Accueil

Suivez-nous

Find CANTON Consulting on TwitterFind CANTON Consulting on Google+Find CANTON Consulting on LinkedInFind CANTON Consulting on YouTube

La sécurité des moyens de paiements

Réf. : Numéro 12 - 30 juin 2008
Pour acheter et télécharger immédiatement cet exemplaire de la revue, cliquez :
 

Prix : 48,00 EUR





Editorial:

La sécurité est la première question soulevée spontanément par l’étude de toute technologie de paiement.

Ce sujet a deux versants. Dans ce numéro, nous analysons la question du point de vue du consommateur. C’est, à bien des égards, la clé nécessaire de la réussite.

Cependant, qui dit paiement, dit monnaie et donc souveraineté. Dans la zone EURO, la souveraineté monétaire est exclusivement européenne.

Pour autant, ni au sein de l’Europe ni à l’échelle mondiale pourtant nécessaire ne s’annoncent d’initiatives régulatrices à court terme susceptibles de résoudre les problèmes que les menaces de sécurité font courir au futur de l’économie Internet. L’OCDE vient de le démontrer à Séoul.

Nous traiterons le sujet sécurité vu des régulateurs à la prochaine rentrée, dans un dossier.

 

Le dossier:

Le domaine des Moyens de Paiement (MP) connaît depuis quelques années une évolution accélérée liée tant à l’apparition de technologies nouvelles qu’à de profondes évolutions du cadre légal et réglementaire. Mais à la fin de ces évolutions, une réalité s’impose : la  condition essentielle à la concrétisation des projets envisagés est bien sûr celle de la sécurité des moyens de paiements. Derrière cette notion simple c’est un ensemble complexe et évolutif de considérations qui doivent être intégrées. Notre dossier est cette fois consacrée à la sécurité vue du point de vue du consommateur : il n’y a pas de moyen de paiement sans confiance.

Au sommaire du dossier:

  • Les conditions de la confiance des acteurs
  • Monnaie et moyens de paiement
  • Sécurité bien ordonnée commence par soi-même
  • L'OCDE alerte sur la sécurité pour le futur de l'e-économie

Canton y réfléchit:

Du point de vue de l’utilisateur comme de la Société, le niveau du rapport confiance/ facilité d’utilisation contribue à un consensus nécessaire au bon fonctionnement d’un système de paiements qui n’a jamais été remis en cause depuis des décennies. Tout au plus, historiquement, le développement de la carte de paiement ou celui de l’avis de prélèvement ont été plus ou moins longuement entravés par de fortes habitudes d’utilisation de Moyens de paiements traditionnels comme le chèque ou par des craintes illégitimes qui ont disparu avec le temps.
Par comparaison à ces derniers exemples, l’acceptation des nouveaux modèles de paiement , et en particulier le paiement en ligne, a été extrêmement rapide : en France le nombre d’acheteur sur la « toile » a été multiplié par 2,5 en 5 ans pour atteindre 19,1 millions de consommateurs d’après la récente étude TNS-Sofres analysée dans notre précédent numéro.
Pour autant tout démontre que deux phénomènes contradictoires se développent : le besoin de traçabilité utile à l’enrichissement de la relation clientèle et indispensable à la lutte anti-criminalité ; la lutte contre les fragilités su système que met en exergue la récente conférence OCDE de Séoul
Le monde des paiements change d’échelle : le champ des systèmes de paiement devient mondial, au même rythme que l’économie se mondialise ; en parallèle les traitements s’automatisent de plus en plus et de bout en bout en s’appuyant sur des technologies en évolution rapide. Le risque s’accroit que l’équilibre instauré depuis des décennies dans le couple confiance/facilité ne se trouve rompu.
Dans ce cas le nouvel équilibre ne résultera pas du hasard : en l’absence de solution de normalisation internationale de type « onusien », qui reste pour longtemps une utopie, il reviendra aux acteurs du Système de mettre en œuvre selon le bon dosage et le bon timing, toutes les ressources de la technologie, du marketing et du contrôle pour établir le consensus durable des années à venir.

Décodages:

  • La transposition par ordonnance de la troisième directive " anti-blanchiment d'argent " retardée ? 
  • Global server et HSBC
  • Tennis et paris, ne pas franchir la ligne juridique

Repères:

  • Third scheme: nouvel épisode
  • Mots et chiffres
  • L’Europe interconnecte les cartes d’identité électroniques
  • Notre feuilleton: que font les banques ?  BNPP mise sur le B2B
  • A savoir...

Entreprises citées dans ce numéro :





>> Numéro suivant : Google à Go-go, mais où va google?