Accueil

Suivez-nous

Find CANTON Consulting on TwitterFind CANTON Consulting on Google+Find CANTON Consulting on LinkedInFind CANTON Consulting on YouTube

L’extravagant voyage du prodigieux Secure Element

Réf. : Numéro 122 - 12 mars 2014
Pour acheter et télécharger immédiatement cet exemplaire de la revue, cliquez :
 

Prix : 48,00 EUR





Editorial:

L’impressionnante accélération des  mutations
 
On dirait bien que la transformation du marché des services de paiement s’accélère.
 
Le paiement sans contact, NFC, serait en panne ? Il aura suffi d’une annonce à Barcelone pour que le paysage se recompose, boosté et bouleversé par l’apparition d’une architecture innovante, dite HCE, imaginée en 2011, concrétisée en 2012 et déjà promise au succès. L’alliance objective, autour de cette architecture ouverte, qui réunit Google, Visa et MasterCard redistribue les rôles, bouscule les acteurs en place et ouvre la voie à de nouvelles parties prenantes.
 
Les projets européens prendraient du retard ? Le décalage de l’échéance SEPA a pu le faire croire mais l’inscription du paquet paiement à la cession des 2 et 3 avril du Parlement européen vient dissiper les illusions de ceux qui pensaient pouvoir réussir à reporter l’application de la nouvelle réglementation européenne : DSP 2 et encadrement des commissions d’interchange. Là encore, c’est un paysage profondément transformé, dans les termes de l’équation économique du marché des services de paiement, qui s’annonce pour l’année 2015.
 
Sur ces deux événements majeurs, NDP vous apporte, à chaud, des analyses approfondies pour mieux les comprendre et anticiper !
 

Le dossier:

Contrairement au jeune T.S. Spivet, le Secure element est vieux, au moins à l’échelle de temps des technologies. Dès 1999, Oberthur avait proposé des solutions de paiement par téléphone « Itineris » lisant la puce  de la carte bancaire. Rappelant ce qu’est et à quoi sert le secure element (SE),  notre dossier analyse l’annonce majeure faite à Barcelone à l’occasion du récent Mobile World Congress et tente d’en prévoir quelques unes des multiples conséquences.
Une nouvelle donne qui bouleverse le paysage des paiements !

Au sommaire du dossier:

  • Le Secure Element kesako ? Petit guide technique explicatif
  • La bataille pour le contrôle du SE
  • Le coup de Barcelone
  • HCE  : une nouvelle donne industrielle ou commerciale ?

Canton y réfléchit:

Les consommateurs ne se laisseront pas séduire par le paiement « infonuagique », même sous sa dénomination anglaise de Cloud, sans comprendre comment la sécurité est assurée. Déplacer le SE ne déplace pas le problème : c'est bien l'utilisateur, le payeur, qu'il faut savoir identifier et authentifier. Les informations précises manquent encore sur le détail de la technologie qui sera retenue mais il paraît évident que ce sera par des "credentials", ou éléments de connaissance du porteur que savent accumuler un nombre croissant d'opérateurs : télécoms, gestionnaire de l’OS du téléphone ou du navigateur et des multiples informations que ce dernier collecte sur l'utilisateur, … de belles questions supplémentaires, notamment pour la protection des données personnelles !

Décodages:

  • Le paquet paiement sera examiné en lecture unique par le Parlement européen les 2  et 3 avril
  • Pionnier : PulseWallet

Repères:

  • Samsung & Paypal alliés pour concurrencer TouchID
  • La CNIL actualise sa recommandation sur les paiements carte à distance
  • Apple contraint par la Federal Trade Comission de modifier son AppStore sur les micro-paiements

Entreprises citées dans ce numéro :

Apple, CNIL, Google, Ingenico, Isis, MasterCard,  Parlement Européen, PayPal, PulseWallet, Samsung, SimplyTapp,  Slick Logic, Verizon, Visa, ...