Accueil

Suivez-nous

Find CANTON Consulting on TwitterFind CANTON Consulting on Google+Find CANTON Consulting on LinkedInFind CANTON Consulting on YouTube

Enquête sur le marché des paiements électroniques : Que vise la Commission ?

Réf. : Numéro 74 - 12 octobre 2011
Pour acheter et télécharger immédiatement cet exemplaire de la revue, cliquez :
 

Prix : 48,00 EUR





Editorial:

Dix pages !

Avec le numéro 74, vous découvrez une nouvelle maquette dont la première caractéristique est de passer de 8 à 10 pages.

Nous espérons que ce deuxième changement, en quatre années de parution, vous apportera le confort et la clarté de lecture que nous avons recherchés.

Ce changement de format traduit d’abord, cependant, la richesse de l’information qui, vingt fois par an, emplit notre publication d’une actualité intense sur les nouvelles règles, les nouveaux acteurs, les mécanismes émergents ou les solutions innovantes qui sont en train de dessiner le futur du marché des paiements.

Au fond, cette augmentation du nombre de nos pages reste bien inférieure à la croissance du marché des paiements électroniques : + 6,8 % en moyenne annuelle mondiale, malgré la crise financière et le ralentissement des volumes d’échanges qu’elle a provoqué ! Et ce n’est pas fini : les paiement électroniques devraient augmenter de plus de 40 % et les paiement mobiles de 200 % , en Europe, de 2010 à 2013 !

Ce sont ces évolutions et leurs multiples conséquences sur les habitudes de  consommation ou les  solutions de gestion  que nous analysons pour vous , dans le but de vous offrir le meilleur de la veille et la synthèse la plus opérationnelle de ces Nouvelles Dynamiques du Paiement.

Nous espérons que vous trouverez un plaisir et une utilité renforcés à nous lire dans cette nouvelle mise en page.

N’hésitez pas à nous faire part de vos réactions et suggestion !

Le dossier:

La nouvelle est « tombée » le 26 septembre 2011: la Commission Européenne a ouvert une enquête pour déterminer s’il existe un risque d’entrave à la concurrence en matière de paiements électroniques. Est particulièrement pointé du doigt le processus de normalisation des paiements entrepris par le European Payment Council (EPC), instance de coordination du secteur bancaire.

Celui-ci, perçu comme insuffisamment ouvert aux acteurs non bancaires, et en particulier aux Établissements de paiement non affiliés à un groupe bancaire, édicterait des normes qui pourraient s’avérer par elles-mêmes pénalisantes pour des acteurs nouveaux entrants, extérieurs à l’EPC.

Notre dossier étudie comment interpréter, après la récente querelle sur les cartes, ce nouvel épisode de relations devenues tumultueuses entre la Commission et  l’EPC ? Quel est le fondement matériel de cette enquête ? Qui est à l’origine de la plainte évoquée par la CUE ?

Cette « enquête sur l’enquête » révèle les  multiples enjeux de cette initiative qui pourrait bien marquer une inflexion au moins de méthode dans la politique conduite par la Commission.

 

Au sommaire du dossier:

  • CUE-EPC : un bras de fer qui soulève de multiples questions
  • Qui est Payment Network AG
  • La réplique du European Payments Council
  • La composition de l’EPC est-elle assez diverse ?
  • Une enquête prélude à un changement d’approche

Canton y réfléchit:

La nouvelle procédure d’enquête dirigée contre l’European Payment Council a pu étonner. Elle prend cependant tout son sens, bien au-delà d’une querelle collatérale supplémentaire, à la lumière des déclarations les plus récentes de la Commission. C’est un peu une synthèse entre un « Je vous ai compris » aux porteurs de projets innovants et un « Trop c’est trop » aux acteurs historiques. Le monde des paiements peut se préparer à de nouvelles secousses réglementaires. Précédées par une analyse économique et concurrentielle, ces réformes seront manifestement justifiées par les gains apportés à l’économie et aux consommateurs.

Un argument irrésistible par les temps qui courent !

Décodages:

  • Afrique : un pas de plus vers la bancarisation
  • Un nouveau paradigme du paiement mobile en Afrique > Equens continue sa conquête

Repères:

  • Hi-Pay attaquée par des rumeurs > Bitcoin ou quelle nature au sens de la réglementation ?
  • L’e-facturation accélère le paiement

Entreprises citées dans ce numéro :

Hi-Pay, Allopass, Hi-Media, Bitcoin, ingenico, Club Med, Slimpay, BCEAO, adverline, Payment Network AG, KPMG, Ubisoft, Deal United, fiserv, Con Edison, Commission européenne, Adverline, , European Payment Council, Equens, Crédit Agricole,  BCEAO, Cedicam