Accueil

Suivez-nous

Find CANTON Consulting on TwitterFind CANTON Consulting on Google+Find CANTON Consulting on LinkedInFind CANTON Consulting on YouTube

CIP et CIR : ce qu'il faut savoir sur l'avenir de l'interchange

Réf. : Numéro 67 - 11 mai 2011
Pour acheter et télécharger immédiatement cet exemplaire de la revue, cliquez :
 

Prix : 48,00 EUR





Editorial:

Sony l’a fait !

Le monde de la fraude sur internet a pris une dimension industrielle. Cette industrie sous-terraine dispose de marchés occultes où les pirates du net commercent et se vendent des numéros de cartes de crédit, assortis des informations nécessaires à leur détournement. Le prix,  sur ce marché des voleurs, de telles informations détournées, avoisinait naguère de 5 à 10 US dollars par carte.

La compromission de la sécurité subie par Sony, autour de la Play Station, qui aurait abouti au détournement de plus de 2 millions de cartes, est réputé avoir eu un effet collatéral inattendu quoique que parfaitement conforme à la théorie économique. Cet afflux soudain de numéros aurait en effet conduit à diviser par 5 à 10 le prix unitaire de ces données ! Une catastrophe pour les besogneux ouvriers du hacking ordinaire. Et une facilité démultipliée pour les clients de ces forums qui ne va pas manquer de coûter cher.

Le dossier:

Les vertus ou méfaits des commissions d’interchange sur la concurrence sont un sujet de débat déjà ancien. En France, dès les années 1980, les services de la concurrence et de la consommation avaient lancé des enquêtes sur ces commissions facturées par le GIE nouvellement mis en place pour le développement des cartes bancaires. Au début des années 2000, la Commission européenne avait fait une entrée spectaculaire, sous forme de perquisitions, dans les bureaux des plus hauts dirigeants bancaires de la place de Paris afin de saisir des documents permettant de comprendre les raisons profondes d'un nouveau dispositif de tarification envisagée pour les commissions interbancaires de paiement.

Nous avons rappelé dans le précédent dossier combien les mécanismes d'interchange s'avèrent déterminants pour les évolutions prochaines les systèmes de paiement par carte dans l'espace SEPA (SCF : SEPA Card Framework). Aujourd'hui, les initiatives de la Commission de l'Union européenne et de l'Autorité de la concurrence française se conjuguent pour accélérer un mouvement attendu de longue date et dont la clarification est urgente : voyons ce qui se dessine.

Au sommaire du dossier:

  • Le test économique lancé par l’autorité de la concurrence
  • Les engagements du GIE CB : grille de lecture
  • Ce qui se prépare à Bruxelles

Canton y réfléchit:

Les trente ans d’histoire des commissions d’interchange sont arrivées à un tournant. Le cadre que l’Autorité des la Concurrence dégagera début juillet dans sa décision à intervenir à l’issue du test économique, appliqué à un marché qui représente encore environ le cinquième des paiements en Europe, fournira une référence déterminante. Les réductions obtenues au profit des commerçants montreront que « c’est possible ». Et le bras de fer entre la Commission et le duopole Visa—MasterCard va bientôt franchir une nouvelle étape.

Ces commissions ont initialement été conçues à la recherche d’un équilibre vertueux entre émission et acquisition, paiement et retrait qui favorise l’essor d’une offre efficiente de services de paiement. Désormais l’impulsion a une autre origine, elle est communautaire. Quel effet final pour l’usager ? Le risque est évident que les services soient plus chers, plus souvent payants, plus rares… Ou bien encore moins « bancaires ». Car un espace se dégage ainsi, sur de nouveaux termes de l’équation économique, notamment pour de nouveaux acteurs !

Décodages:

  • Toutes les solutions seront à la
  • Mobile Payment Expo
  • Salon Cartes Afrique 2011

Repères:

  • Les achats par mobile en hausse
  • Le timbre s’affranchit
  • Concurrence :  accentiv’kadeos s’engage
  • Tex tango invente le marketing participatif
  • Rapport 2010 de l’observatoire des délais de paiemen
  • A savoir...

Entreprises citées dans ce numéro :

Accentiv’Kadeos, Amazon, Cartes Afrique 2011, FCD, GIE CB, GroupeM, Posten AB, La Poste, Mobile Payment Expo, Orange, Payphone, Royal Mail, TexTango, Titres Cadeaux , Autorité de la concurrence, Visa, Mastercard, Caixa, Telefónica, Ingenico, Observatoire des délais de paiement





<< Numéro précédent : Où en est le SCF ?
>> Numéro suivant : Où en est la monnaie électronique ?